ARNAL André- Pierre

CARPENA  Anne

 Anne CARPENA dépose des lignes sur du papier , ce pourrait être écriture sur du sable . Cette apparence  éphémère est pourtant enkystée dans le métal . L'acide es nécessaire , l'ombre masquée du temps . Et se creusent et s'estompent les frontières , comme porosité , un échange organique . Alors prend chair son travail , comme la peau est réactive !  Un regard , une caresse ou un cri , tout cela peut être . Ce pourrait être gravure , cet antique surgissement du tragique . Mais il s"agit d'ici , de maintenant , de notre fragilité à contempler ! Intérieur , envers , initiatique trace . Les gravures d'Anne donnent à voir l'intime , la part d'abandon de poésie et de doutes , que chacun peut expérimenter . ( Jos Vanstaen )

CHAMPIEUX

 Ni abstrait , ni figuratif , le travail de CHAMPIEUX s'élabore à partir du concret, sans pour autant qu'il ne s'attache à reproduire '' le pretexte'', nature morte , paysage ... etc , ce qui ne serait qu'un fait objectif .  La sensation  est préférable à l'objet qui la fait naître . Par l'organisation de Vide/Plein , Intérieur/Extérieur , rythmes , couleurs , formes , l'artiste cherche les relations structurelles sous-jacentes : Rencontres entre les plans/Surfaces ou leurs chevauchements dans l'espace .     

CIRIS VELL

Imperceptiblement la terre a dérivé vers le troisième millénaire . Elle porte sa gravité entre les cercles du cosmos et les nouveaux cycles du virtuel . La géographie de l'humain est un livre aux pages froissées dont les anciennes frontières se sont effacées . L'inconnu observe la source des rivières . La peur et l'espoir nourissent de sang et de lave  la blessure fractale des volcans . La lumière renaît toujours bleue vers l'infini du temps .

DOROTTE Xavier

 Loin d'être une simple représentation photographique , ses oeuvres se situent entre la peinture et la sculpture . Le spectateur peut du bout des doigts toucher cette pierre granuleuse , cette porte de métal agressée par l'érosionque seul DOROTTE sait véritablement retranscrire . Il nous fait de l'hyperréalisme tactile , à nous de savoir le lire même les yeux fermés .

DUCLOU Pierre

 Comme la plage , ou le ciel se reflète dans les creux gorgés d'eau , sa peinture recherche un lien vital entre l'écriture fluide et la matière concrète . Il s'agit d'une peinture abstraite , faite de signes , d'archétypes , une représentation sensible du monde en mouvement . Pieere DUCLOU exprime son talent par la peinture , mais aussi par la gravure .

DUMINIL Franck

 Il s'agit d'une peinture à tendance abstraite , incluant le travail d'une matière laissant affleurer des sentiments d'espace , de ciel , d'océan , de sable , incluant également des graphismes , des traces gravées symbolisant les signes plus ou moins érodésd'une mémoire archéologique .

PIRRO Françoise

  L'objet est pour elle le tremplin de l'imagination , à partir de lui elle tâche de proposer une nouvelle vision , plus vraie que le vrai . Sa peinture se situe à la limite de l'abstraction , dans la figuration dite épurée , ou les couleurs chaudes chantent avec une matière subtile , ou la fenêtre de son atelier s'ouvre sur ce mystérieux extérieur . Dans ses toiles l'écriture devient un lieu de rencontre , de rendez-vous .

POURNY Anne

Toute à l'écoute de l'univers et plus particulièrement des quatre éléments qui le forme , ses sensations sont à l'origine d'un travail qui se traduit soit en peinture , soit en lavis , soit en gravure . La couleur ( jaune , rouge et bleu ) est essentiellement là pour dire la chaleur de la lumière et rejeter l'ombre pourtant présente . La matière est riche , à l'acrylique réhaussée d'huile se mêlent parfois les papiers marouflés , le sable ou le pastel gras . Tout ceci dans une composition qui se veut libre et pleine de rhytmes pour évoquer la dynamique du monde .

SCHERB André

 A l'instar de la mémoire la peinture d'André SCHERB enregistre des évènements différants , couleurs vives et fluides , matières naturelles , fragments de dessin au fusain , lignes et signes évocateurs. Ils se développent en profondeur , par un jeu de stratification et de transparence: voiles de couleur , collage de papiers translucides et recouvrement de sable et de cendres .

SUZANNE Jean

Univers minéral , immobile , massif , comme figé en cet instant . Relief d'émergence , de failles béantes , de chaos rocheux . Monde de tension , de forces démentielles contenues . Matière sous-jacente bouillonnante , caldeira au bord de l'explosion . Temps géologique incommensurable et ses manifestations si lentes et très brutales . Tenter une approche par des éclatements mètalliques , des lignes de force prècises . Allier le doux du poli au brut du découpage .

ZILVETI Luis

 Sa peinture est encore figurative , mais va assez loin dans l'épuration . Il sait créer une ambiance , une lumière intense . Dans ses huiles sur toile ou ses huiles sur papier , les personnages sont le support de la lumière , ils créent une atmosphère . Leurs visages et leurs corps jouent avec celle-ci , et la lumière fût .